On y était : Todd Terje et Moodoïd au Days Off (BeYeah)

Todd Terje

Depuis sa création, le festival Days Off nous a habitué à des expérimentations qui interrogent le format du concert. La programmation offre de grands artistes avec de nombreux invités, des cartes blanches ou des relectures d’albums entiers par [lire la suite]

Voyage vers l’inconnu : récit d’un organisateur d’événements (BeYeah)

Recit organisateur

« Viens, jeudi, on organise un événement »

Cette phrase, sortie de la bouche du président du bureau des élèves d’une école supérieure privée, peut sonner comme l’annonce grotesque ou prétentieuse d’un énième open-bar, d’une soirée « mac et pute » ou du « dernier gala » avant la fin de l’école. Dans l’événementiel commercial, on pourrait s’attendre autant au prochain salon des vins bio qu’à un colloque sur les risques conjoncturels des assurances. Mais dans la bouche d’un orga, cette espèce devenue si courante dans les années 2010, elle peut prendre un tout autre sens. Récit d’une expérience d’organisation.

[lire la suite]

Photo (c) Olivier Bizard: http://www.olivierbizard.com

Flou artistique: La grande évasion (3/3)

Elle n’a pas payé le loyer, le propriétaire la chasse dans une semaine, quel dommage, elle commençait juste à s’installer. Elle me dit : allons à la campagne pour le week-end, un intermède, et on prend le bus. Elle mange du chocolat pour s’endormir. On met du sucre dans le thé, mais ce n’est pas du glucose. Drogues à la campagne. Toute l’Angleterre plonge dans la mer, et moi, dans la baie de Biscay, je navigue avec les vagues. Je suis sur les falaises blanches de Douvres, y repensant encore et encore, mais si je saute, c’est un rêve pour toi. J’aimerais rouler dans les trèfles, avec toi, encore et encore, et je te laisserais me pousser. Ne t’inquiètes pas, pousse moi, je ne vaux rien. Je ne vaux pas la peine. On sera de retour pour le thé, dans les embouteillages. Comme la radio dit : c’est un coup dur, mais ça ne te tuera pas, ça sera toujours avec toi et te donnera une raison de rester.

blur_-_the_great_escape-front

La caravane (s’)est perdue, mais parfois toutes les choses sont simples. Prenons la voiture jusqu’à Primrose Drive, profitons de la fin du jour. Les avions sont comme des comètes au coucher du soleil. Sens le soleil sur toi, il vient d’un ordinateur. Dis moi que je ne rêve pas, on est hors du temps ? Dieu sait qu’on ne quittera jamais les nuages. Au loin, je regarde le ciel et je rêve de Bételgeuse en latin. Étrange nouvelle d’une autre étoile. La cloche du dernier train sonne, ramène-moi a la maison. Tout le monde ne voudrait pas t’entendre dire que ce sont les meilleurs jours de notre vie. D’autres se tourneraient vers nous et se moqueraient. Ne t’inquiètes pas si tu n’es pas le numéro gagnant, demain il y en aura un autre, ça pourrait être toi, ça pourrait être moi.

Je sens une lumière quand tu me dis, tout va bien, car tu es super, et je t’aime. Je ne peux pas penser car je suis idiot. Quel est le but de tout ça ? Si l’enfant en toi est mort, chante pour moi. En 1992, tu aimais mon lit, mais tu en as préféré un autre. La bataille de l’amour. Je dois surmonter ça. Où est la magie ? Je dois aller mieux. Aller vivre dans les montagnes. Je t’aimerai toujours. Appeler une ambulance. Il n’y a rien qui devrait me faire peur. Parce que je t’aime. Je suis le tueur de ton amour. Ma vie est à la télévision. Je l’éteins et je me sens seul(e). On dirait que tout s’écroule, mais je vois le bien en toi, je crois en toi. Je crois seulement en l’amour. Je pense qu’il y a tant à voir. Tendre est la nuit, à tes côtés. Tendre est le contact avec quelqu’un que tu aimes tant. Tendre est le jour, qui éloigne les démons. Dieu, j’ai besoin de trouver quelqu’un qui soigne mes blessures. Allez, traversons ça, j’attends cette sensation, ce sentiment de libération. L’amour est la plus belle des choses. Jusqu’à la fin. Tous ces sales mots, on ne les voulait pas, on a beaucoup bu, et il semble qu’on l’ait fait, jusqu’à la fin. Toi et moi. Quand les jours semblent s’évanouir, laisse-les juste aller. Jusqu’à la fin.

13-Special-Edition-CD1-cover

Notre route est terminée

C’est terminé, tu n’as pas besoin de me le dire. J’espère que tu es avec quelqu’un qui te fais te sentir bien quand tu dors la nuit. Je ne vais pas me tuer à essayer de rester dans ta vie. Nous n’avons plus de chemin à faire ensemble. Quand tu me vois, s’il te plaît, retourne-toi et vas-t-en. Je ne veux pas te voir, parce que je sais que les rêves que tu as me réchaufferaient le coeur. Quand tu viens ici, penses à moi, mais notre route s’arrête ici. C’est fini, je savais que cela finirait ainsi. J’espère que tu es avec quelqu’un qui te fait sentir que cette vie est une vie, qu’il reste avec toi, passe plus de temps avec toi.

*

Quand je lis leurs textes, j’ai l’impression qu’ils ont grandit, mieux que moi. Chacun de leur album accompagne ses personnages vers une renaissance, un changement, une ouverture différente à la vie. Aucun n’a la vie facile, mais aucun ne se laisse abattre, chacun poursuit son idéal.

Si on lit les magazines, Damon Albarn semble l’un des types les plus accompli au monde. Il réussit tout ce qu’il touche, ou presque, fourmille d’idées nouvelles, travaille avec ceux qu’il désire. Je ne connais pas sa vie sentimentale,.peut-être est-il aussi triste que les héros de ses chansons, peut-être est-il très seul au milieu de tant de monde, peut-être n’est-il pas aimé pour ce qu’il est vraiment.

Ou peut-être vit-il une belle histoire d’amour? Une histoire d’amour avec la musique?