La Véritable Légende du Flufe (Nouvelle)

Le Flufe est un petit gâteau inventé par des lutins de l’ancienne contrée de Bailjicke, aujourd’hui communément appelée Belgique.

Un jour qu’il se promenait en forêt sans foie ni quête, Slurp le gourmand trébucha sur la racine d’un illustre vieil arbre. ‘’Flufe alors !’’ s’écria-t-il, car il zozotait un peu, ayant abusé des caranougats chatoyants. Avisant l’arbre, il allait le maudire et le défier, lorsqu’il vit en son tronc un trou tordu. Il y avait en son sein un jus sirupeux, qui s’échappait par une sorte de paille en bois. La suivant des yeux, Slurp vit un écureuil, qui était en train de gloutonner tout le liquide, caché sur une plus haute branche. Slurp arracha la paille des mains de l’écureuil, qui s’enfuit en volant entre les branches.

Le jus était chaud et doux, mielleux et sucré, avec une pointe d’épice d’origine inconnue. Mais le gourmand eut à peine le temps de se lécher les babines qu’une noisette lui atterrit sur le haut du bonnet, avec un bruit creux. Ploc. ‘’Aïe !’’. Une deuxième noisette le toucha dans l’oreille, puis une autre, puis une autre. En moins de temps qu’il ne faut pour éplucher une noisette, il enleva son bonnet, et attrapa les noisettes au vol. Dans le même temps, il rempli du suc de l’arbre une fiole qu’il avait à tout hasard sur lui. Il fila sans froncer les sourcils, fuyant la folie furieuse des écureuils.

Rentrant chez lui, il lui vint à l’idée de concocter la recette du Flufe, à base de liqueur de Flufe. A peine cuit, le gâteau fit fureur dans le village des nutons*, l’odeur alléchant le moindre farfadet, et l’on vint rapidement à court de liqueur de Flufe.

Des expéditions ultrasecrètes et ultra-organisées furent menées pour tenter de dérober un peu de liqueur. Nombreux sont ceux qui périrent dans ces missions héroïques, dans les pièces les plus sophistiqués. Ainsi s’illustrèrent Swip le Filou et Tatin le Hardi, l’un grâce à sa ruse, l’autre à sa bravoure. Ils apportèrent à leur village de grandes quantités de liqueur de Flufe et de noisettes, au museau et aux moustaches des écureuils.

Ceux-ci organisèrent des expéditions punitives, et volèrent moult pâtisseries. Cependant, ils succombèrent eux-aussi à la douceur et au goût Flufe. Une grande guerre commença alors : la Guerre du Flufe, qui dura cent jours et cent nuits, durant laquelle nombre d’écureuils comme de lutins manquèrent de Flufe, et en furent très tristes, et surtout affamés.

La paix vint le jour où Sir Karadec II le Bon, prince des nutons, s’entendit avec Sa Majesté Stachmou Ier, roi des écureuils. En échange de l’accès à l’arbre à liqueur de Flufe, Slurp apprit sa recette aux écureuils, et c’est à peu près à cette époque que la Belgique devint une.

Au pays des bulles, le Flufe pétille dans la bouche dès les premières bouchées, et il n’est par rare de voir un enfant fluffer les miettes de son gâteau par la bouche. En effet, cela chatouille leurs narines, et les petits oiseaux sont contents de pouvoir goûter à ce merveilleux gâteau.

*lutins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s