The Kills – « Blood Pressure »

Couple à l’imagerie rock prononcée – et soignée – the Kills apparait comme opportuniste, étant découvert juste après Elephant des Whites Stripes.

Peu indulgent pour le groupe, qui produit de bons albums de rock garage, teintés de blues brut, et montre sur scène une véritable cohésion – on ne peut en dire autant des rayures blanches.

Si le groupe produit toujours la majorité de ses enregistrements, il accepte désormais l’aide de Dan Carey (Franz Ferdinand, Hot Chip) sur certains morceaux. A l’image des Black Keys sur Brothers, leur son s’est enrichi, et le groupe tente de nouvelles approches de sa formule éprouvée.

Bien que toujours acérés et gorgés de basses, les riffs de guitares sont plus souvent mélodiques (Baby Says). En plus d’une boite à rythme, Jamie Hince s’essaie désormais à la batterie, sur Heart is a Beating Drum (forcément), et sur le puissant Nail in My Coffin. Chaque chanson est l’objet d’expérimentation : des chœurs profonds sur Satellite jusqu’au franchement pop The Last Goodbye, en passant par une balade à la Roger Waters (Wild Charms), chantée au masculin – contrairement au reste de l’album. Sur DNA, il semble entendre des balles de ping-pong en plus des baguettes.

Dommage que ce disque fasse (presque) moins parler de lui que les frasques du chanteur avec un célèbre top-modèle. Il vaut certainement plus la peine d’être écouté que les pages people d’être lues. Que penser néanmoins de l’authenticité des Kills, et donc de sa faculté à produire encore un vrai bon disque…

William A. Bernard

Domino Records

Chronique parue dans Presto Magazine n°150 (Mai 2011).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s