The Rapture – 12 novembre 2011 au Grand Mix (Tourcoing)

Face à la production pléthorique et pluri-stylistique de musique, impossible de tout écouter, tout connaître. Pourtant, de temps à autre, un groupe parvient à synthétiser l’air du temps en un album. En combinant l’exigence des musiques alternatives et les mélodies accrocheuses du mainstream, il fait l’unanimité. Ce pourrait cette année être The Rapture.

Depuis sa création en 1998, le groupe new-yorkais n’a sorti qu’un album tous les cinq ans. A croire qu’ils prennent le temps entre chaque album d’analyser et comprendre le monde qui les entoure.

Dernier en date, « In the Grace For Your Love » (DFA Records) contient un savant mix de post-punk, dance-punk, new wave, acid house, disco, electro, rock and roll…

L’album est produit par Zdar, moitié de Cassius, un des producteurs les plus doués et en vogue, entre Brooklyn et Paris. Deux centres de la création musicale, si l’on en croit les charts musicaux, et David Guetta – autre producteur, autrement en vogue.

Dans tous les cas, si The Rapture n’est pas sacré « Groupe de l’année » – Metronomy semblant décrocher cet honneur – How Deep is Your Love peut prétendre au titre de « Chanson de l’année ». Ainsi qu’une bonne moitié de l’album. S’il est un moment pour écouter et aller voir The Rapture, c’est maintenant.

William A. Bernard

Chronique parue dans Presto Magazine n°155 (Novembre 2011).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s