Mieux que quelque chose: Jay Reatard

Hactuzick

La sortie d’un documentaire sur sa vie est l’occasion de revenir sur le parcours de Jimmy Lee Lindsey Jr., alias Jay Reatard, « retrouvé mort dans son lit » en 2010 à l’âge de 29 ans (on apprend aujourd’hui que sa candidature a été rejetée pour le club des 27, fort heureusement?).

jay reatard

S’il était né en 60, Jay Reatard aurait pu être Sid Vicious ou Joe Strummer, mais, né en 80, il est un rejeton de Kurt Cobain, et a décidé d’avoir la vie dont il rêvait: punk star.

Derrière cette antinomie se cache un style de vie à mille à l’heure: compositeur prolifique (une centaine de sorties en moins de 15 ans, en solo ou avec The Reatards et The Lost Sounds), showman inlassable (plus d’un millier de concert selon la légende), au médiator de sa Flying V, dont il ré-écrit l’histoire.

D’apparence timide, ses disques transpirent de mélodies derrière un mur…

View original post 118 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s