Elektronische Staubband: choucroute à la bretonne

Hactuzick

Spécialité allemande s’il est une, le krautrock est au rock progressif ce que la choucroute est à la gastronomie de l’est. [Avant toute chose, les non-initiés commenceront par déguster CanAmon Düül IITangerine DreamNeu! et Kraftwerk, et s’ils ont encore un peu de place, reviendront pour la suite]

C’est à ce savoureux mélange de musiques électroniques et de post-rock que s’attaquent Lionel Laquerrière et Thomas Poli, deux inconnus du grand public (pratiquement pas googlisables), avec Yann Tiersen, qu’ils suivent depuis deux ans sur sa tournée « Dust Lane », puis « Skyline ».

Sans sortie officielle ni compte twitter, ces rats touillent tranquillement des titres du breton dans leur chambre, sur des synthés tous analogiques – kein komputer bitte – avant de faire goûter leur sauce au public.

Ils étaient ce week-end à Saint Malo pour présenter la collection Hiver de William Saurind’Armor Lux? de

View original post 60 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s