Ladylike Lily, naïveté et talent.

C’est une histoire de naïveté. Orianne « Ladylike Lily » Marsilli décide de se donner un an pour vivre de sa musique et prend en main sa carrière la guitare sur le dos. Un an, et elle suit le chemin rêvé de tout auteur-compositeur-interprêtre, passant chaque étape du circuit indépendant breton. Avec une telle honnêteté et autant de talent, il eût fallu douter du système dans le cas contraire.

Après un premier EP au folk solitaire dépouillé, Ladylike s’entoure pour écrire son premier album. Ses chansons acoustiques s’épanouissent au milieu d’arrangements subtils d’une maturité surprenante, en permanence sur le fil de la délicatesse, une voix comme étouffée dans la gorge.

À la guitare, aux claviers, xylophone, effets ou chœurs, les musiciens qui l’accompagnent (et leurs groupes) sont à surveiller absolument : Yoann Buffeteau (Montgomery), Pierre Marolleau (Fordamage) et Loïg Nguyen (We Only Said).

Derrière cette intelligence musicale, les mots en anglais ont un soupçon d’accent français et quelques approximations de bachelière. Ils racontent des histoires d’une fille qui se découvre femme (« Periods »), tombe amoureuse (« Apologize »), mais n’y arrive pas toujours (« Lonesomeone »), et se perd dans ses pensées (et) en forêt (« Frogs on my side »). De la naïveté en somme, non pas aveuglement ou idiotie, mais candeur, sincérité, légèreté, rêve, et surtout beauté. Ce dont le monde a bien besoin.

« Get your soul washed »
PATCHWORK PRODUCTIONS

William A. Bernard

Chronique parue dans Presto Magazine n°160 (Avril 2012).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s