Disques & Livres des six derniers mois – Janvier / Juin 2013

Cinquième note synthétique de mes écoutes récentes, comme à chaque pratiquement exhaustive. On y note beaucoup (un peu) moins de DISQUES qu’habituellement, ce qui s’explique essentiellement par la qualité des albums cités. Rarement autant de MERVEILLES sont sorties sur la même période, pratiquement chaque semaine a apporté au moins une superberie.

Ainsi, vous n’aurez pas le choix, il faudra TOUT écouter.

Sans y faire attention, les listes font chacune une dizaine de disques. On dirait un classement de magazine. Mais je suis sympa, je mets des étoiles, je trie (un peu) puisque je saute des lignes, et j’ajoute cette fois-ci des commentaires pour quelques albums cité, pour vous AIGUILLER. J’ai enlevé les LIVRES, parce que globalement, j’en ai lu cinq, dont le mien, une biographie de mille pages sur John Lennon (original) et trois romans américains (étonnant).

Des idées pour les six prochains mois ?

NB: J’ai également découvert le CAPS LOCK, et j’en USE et en ABUSE.

Dans un désordre ordonné :

ALBUM DES SIX DERNIERS MOIS : ** La Femme – Psycho Tropical Berlin **

un album français en français qui pourrait casser la baraque absolument partout ; des guitares surf, des solos de claviers VINTAGE, des textes mystiques – ou simplement NON SENSE, et une basse à te faire danser à un repas de famille. Envie d’en savoir plus sur La Femme? Une série d’article sur ce génial blog : www.achilletchuck.com

LA-FEMME-COVER-HAUTE-DEF2

* Conan Mockasin – « Forever Dolphin Love » – meilleure découverte FOLK-FREAK-PSYCHE du semestre / album le plus écouté.
* Jacco Gardner – « Cabinet of Curiosities » – meilleure découverte FOLK-PSYCHE du semestre / album le plus écouté – aussi.
* Chris Cohen – « Overgrown Path » – superbe également, s’approche des deux précédents, mais avec une once de folie en moins.
* Cat Power – « Sun » – production parfaite, voix superbes – dont un choeur d’Iggy Pop – et disque abouti jusqu’à la dernière note.
* Vampire Weekend – « Modern Vampires of the City » – un grand disque de pop. « Step » vaut l’écoute de l’album à elle seule.
* Phoenix – « Bankrupt! » – une superbe réussite, du mélancolique au dansant en passant par le beau ; disque à partir de laquelle on peut dire « les Strokes sonnent comme du Phoenix », et non le contraire.
* the National – « Trouble Will Find Me » – une pop grande classe dont les arrangements et détails se révèlent sous la simplicité au fur et à mesure des écoutes et donnent toute sa force à la voix toute en retenue du chanteur.
* Tame Impala – « Lonerism » – monument du rock psychédélique moderne.
* James Blake – « Overgrown » – superbe équilibre entre voix soul et touche électronique, qui frise aussi rarement qu’une chanson de the XX s’emporte, et donne autant d’émotion qu’un disque de Nina Simone – almost.

Vous avez tout ACHETE et écouté les DISQUES jusqu’au bout? Vous pouvez passer à la suite – vous n’imaginez pas les belles chansons que vous avez à découvrir.

971482_10151428124452315_679358812_n

Ces dix-là sont à écouter INTEGRALEMENT. Je tente l’exercice difficile du casage.

* Kurt Vile – « Wakin on a Pretty Daze » – songwriter/folk/rock/indie/alternative
* Atlas Sound – « Parallax », « Logos » et « Let the Blind Lead Those Who Can See but Cannot Feel » – alternative/rock
* Deerhunter – « Monomania » & « Halcyon Digest » – alternative/rock
* the Horrors – « Primary Colours » – rock/psyche/garage
* the Antlers – « Burst Apart » – room/chamber pop
* Destroyer – « Streethawak: A Seduction » – alternative/rock
* Ariel Pink’s Haunted Graffiti – « Mature Themes » – freak pop/lo-fi
* The Drums – « Portamento » – indie/pop/rock
* Camera Obscura – « Desire Lines » – indie/bubblegum pop
* Gold Panda – « Half of Where You Live » – acoustic/electronica/pop

Et s’il vous reste du temps avant de dormir …

– Fiona Apple – « The Idler Wheel Is Wiser Than the Driver of the Screw and Whipping Cords Will Serve You More Than Ropes Will Ever Do » – des superbes idées, mais un peu déçu.
– Bat For Lashes – « The Haunted Man » – pas encore convaincu.
– Fever Ray – « Fever Ray » – superbe voix tendue par les sons électroniques.
– Daughter – « If You Leave » – pop à reverb, mais une déception, après le SINGLE, ça tombe à plat.
– Kim Ki O – « Grounds » – du rock des balkans avec des claviers, une basse qui tape dans la poitrine et une belle voix.
– Ultra Orange & Emmanuelle – « Ultra Orange & Emmanuelle » – rock cinématographique.
– Editors – « the Weight of Your Love » – un bon souvenir remis à la surface.
– Foxygen – « We Are the 21st Century Ambassadors of Peace & Magic » – rock psychédélique un poil cliché mais efficace.
– Swans – « the Seer » – un disque compliqué, mais prenant.
– Mustang – « A71 » – la classe du rockabilly à la française.
– Chateau Marmont – « The Maze » – un best of des trois dernières décennies en un album
– Juveniles – « Juveniles » – pas encore convaincu, l’album est trop plat, mais quelques bonnes chansons.
– Yuksek – « Living on the Edge of Time » – moui.
– Daft Punk – « Random Access Memories » – et j’ai AIME, bande de haters.
– Baths – « Obsidian » – oui.
– Trentemöller – « The Trigbag Chronicles »
– Glass Candy & more – « After Dark 2 », compilation du label Italians Do It Better, pour le DANSE FLORE.

BONUS TRACKS.

– FAUVE – « Blizzard » – pour vivre avec son époque, de temps à autre.

Et encore

– CHROMATICS – « Night Drive » et « Kill for Love » – une voix féminine qui vous ensorcelle dans la nuit, sur fond de guitares étincelantes & claviers brillants qui claquent sur votre autoradio ; c’est EUX la bande sonore de DRIVE, motherfuckers, Kavinski n’a fait que la chanson du trailer – et encore. Chromatics se voit attribuer le titre de MEILLEUR CONCERT DU SEMESTRE – et également le SEUL, mais c’était le MEILLEUR.

Et puis tiens

– the BEATLES – Discographie – J’ai DÉCOUVERT des chansons de ces inconnus sur les albums originaux en CD de « A Hard Day’s Night » et « Help! », et accessoirement continué à écouter « Revolver », « Abbey Road », « Rubber Soul », « Sergent Peppers and the Lonely Hearts Club Band » et « The Beatles », mais pas trop « Let It Be », en lisant la biographie de John Lennon par Philip Norman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s